interviews de Florent Babillote : un schizophrène soigné dans un hôpital psychiatrique devenu aide soignant ! et auteur d’un livre : « Obscure clarté »

Ière interview

Notes prises pendant cette 1ère interview :
– Florent Babillote est arrivé à Rennes en 1998 pour faire des études universitaires.

– Florent Babillote a fait des études de droit (jusqu’en 2e année)

– bouffée délirante

– HDT à l’hôpital psychiatrique Guillaume Régnier de Rennes pendant 3-4 semaines

– aide-soignant pendant un stage à l’hôpital psychiatrique Guillaume Régnier de Rennes

– « schizophrénie-borderline »

– s’occupe en 2012 de personnes atteintes d’Alzheimer

II
2e interview sur France 5 dans le Magazine de la santé

– vit actuellement en couple et a révélé tardivement sa schizophrénie à sa compagne

Commentaire personnel
Florent Babillote s’exprime très bien.
Il faut remercier le magazine de la santé qui montre enfin un schizophrène stabilisé, qui travaille et qui est en couple. Contrairement aux préjugés des médias et aux clichés sur les schizophrènes qui seraient tous violents (Florent Babillote l’a seulement un peu été pendant une Bouffée Délirante Aiguë)
.

acheter le livre Obscure clarté de Florent Babillote sur Amazon.fr

page facebook de Florent Babillote.

Séance de dédicace le mercredi 19 septembre 2012 à partir de 15h00 à la librairie Chapitre de Rennes.

13 réflexions au sujet de « interviews de Florent Babillote : un schizophrène soigné dans un hôpital psychiatrique devenu aide soignant ! et auteur d’un livre : « Obscure clarté » »

    1. bonjour mr Florent Babillote.j ai beaucoup aimer votre émission avec votre épouse sur France 2.mon fils est schizophrène depuis 2007,il va mieux avec son traitement qu il suit très bien et accepté sa maladie,il a 28 ans et vit avec nous,je ne pourrais pas me séparer de lui,mais j aimerais qu il est une vie sociale avec un petit travail mais il dit qu il se sent pas.il passe ses journée devant la télé, écoute de la music,boit beaucoup de café ,il ne veut pas sortir à part avec nous et de temps en temps.ilest inscrit à un club de marche avec nous mais c est quand il en a envie.ce qui m angoisse en temps que maman c est que mon mari et moi allons vieillir et nous nous inquiétant pour l avenir de notre fils,mon fils Anthony est l amour de ma vie avec notre fille et nos petits enfants. pouvez vous nous donner des conseils.merci .

  1. bravo pour ton livre, je ne l’ai pas encore lu, mais j’ai hâte !

    Je suis skysophrène et j’attendais depuis très longtemps un témoignage comme le tiens, c’est a dire simple, précis, positif et d’une grande franchise.

    Je sais au combien il est difficile pour nous de faire comprendre aux gens qui meconnaissent cet maladie; Que le fait qu’un malade atteint de skizophrénie ai un discernement tout a fait intact quand il est soigné.
    Et j’en passe !

    Tu as dit des choses importante et juste lors de tes témoignages; J’aspire a trouver cet équilibre; Pour moi tu es un exemple et tu me donne du courage et de l’espoir.
    Tu ouvres la voix, et tu prouves par ta condition que l’on peut travailler sans forcement passer par des « CAT » (utile mais très specialisé) et qui ne sont pas forcement adaptés aux aspirations et capacitées de chacun.

    Un petit message pour toute les personnes qui comme moi ont été placés sous curatelle ou tutelle injustement :
    Battez vous! On peut se sortir de ce système et surtout evitez le quand c’est possible !

  2. Bonjour Monsieur Babillote,

    Votre parcours est très encourageant. Mon grand frère est schizophrène, le diagnostic est tout récent. L’arrivée de la maladie ébranle ma famille, de fait, et me pousse à essayer de comprendre ce qui arrive à mon frère.
    Mais je suis attristée de constater à quel point les troubles psychotiques sont tabous. Merci de les démocratiser pour tous ceux qui ne pourront pas le faire.
    Petit clin d’œil, je viens d’offrir à mon frère de quoi écrire.
    Bonne chance, et surtout ne vous arrêtez pas.
    Laetitia

  3. Bonjour à tous,
    Je m’adresse à vous aujourd’hui car mon frère est diagnostiqué Schizophrène depuis plus de vingt ans et rien ne s’arrange. C’est même de pire en pire et là je ne sais plus quoi faire !!!! J’ai vu le passage de Florent à toute une histoire et je rêverai que mon frère soit comme lui mais ce n’est absolument pas le cas. Je suis complètement perdue, je le vois se détruire à petit feu et je ne peux rien faire, alors si vous avez des idées à me proposer…… Les médecins ne lui accordent que 15 mn d’entretien quand il doit prendre son injection tous les 15 jours et le reste du temps, c’est vers ma soeur ou moi qu’il « décharge » tout ce qu’il a dans la tête. Il a vraiment besoin d’aide mais je ne sais plus quoi faire !!!!

  4. Joli discours, mais dans la réalité je veux dire que les soins de qualité n’existe pas. Mon fils ne fait rien de ses journées, il a juste à prendre son anti-dépresseur le soir avant le repas. Il n’y a pas de thérapie de groupe. Il voit le psychiatre une fois par semaine. Le temps est long a ne rien faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *