conseils pratiques pour travailler avec un dépressif ou un bipolaire (en phase dépressive)

Comprenez que quelqu’un atteint de dépression a plus de mal à gérer son énergie que la moyenne.Evitez de lui mettre trop de pression sur les objectifs, sinon, gare au burn-out : votre collaborateur fera tout pour réussir, mais il viendra à bout de ses réserves d’énergie très rapidement.

Voyez avec votre collaborateur comment il s’organise pour gérer les problèmes de mémoire et de concentration. Suivre le fil dans une conversation remplie de détails peut être difficile, épargnez-lui les informations inutiles, disciplinez-vous!

Encouragez-le à prendre des décisions, à écouter ses intuitions. Le plus souvent, il a pleinement conscience des implications des choix qui s’offrent à lui. Son souci est de se fier à son jugement, qui peut être par ailleurs excellent.

De manière générale, évitez de critiquer son travail de façon sous-entendue. Une critique se rapportant à son travail est souvent perçue dix fois plus intensément par une personne dépressive. Parlez-en franchement et relativisez.

Globalement, votre travail de collègue ou de manager sera de redonner confiance. Rassurez-le sur ce qui est positif, offrez-lui des retours favorables aussi souvent que possible.
Le problème se situe enfin sur la capacité d’établir des relations. Incitez-le à être en relation avec de nombreux interlocuteurs, petit à petit.

source :

http://www.missionhandicap.com/temoignage-handicap/Talenteo/Travailler-avec-un-collegue-atteint-de-depression

Une réflexion au sujet de « conseils pratiques pour travailler avec un dépressif ou un bipolaire (en phase dépressive) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *