documentaire de la télé publique américaine PBS « Diet wars » sur les régimes alimentaires amaigrissants

(en anglais)

1/5

DIET WARS 1 par schizophrenie

2/5

DIET WARS 2 par schizophrenie

3/5

DIET WARS 3 par schizophrenie

4/5

DIET WARS 4 par schizophrenie

5/5

DIET WARS 5 par schizophrenie

émission de radio sur l’économie de la santé sur France Culture

La santé, un enjeu majeur : « Comment faire évoluer le système de soins en France ? » (endettement, accès pour tous, rôle des mutuelles, etc.)

à partir de 33 minutes 45 secondes

Point abordés :
– inégalités en matière de santé personnelle (espérance de vie, taux d’obésite) entre ouvriers et cadres ;
– les patients du National Health Service (NHS) au Royaume-Uni seraint plus satisfait des soins de leur médecin généraliste qu’en France. Au Royaume-Uni les généralistes sont souvent dans des cabinets entre plusieurs confrères avec des infirmières à qui ils délèguent des tâches.
– accès aux statistiques
– paiement à l’acte ou à la performance ?
– responsabilisation

invité : Pierre-Yves Geoffard

• Scientific committee, IRDES : member
• Conseil National du Sida (National AIDS Committee): member
• Conseil des Formations, EHESP (Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique) : membre
• National Committee on Health Accounts, French Ministry of Health : member
• Member of editorial boards, Risques, Revue Française des Affaires Sociales. Recherches Economiques de Louvain.

e-santé : appareils médicaux intelligents connectés à des iPhone et des Android

Ca va intéresser les geeks et ceux qui aiment les gadgets :

Jawbone UP
bracelet intelligent qui surveille le sommeil, la marche, l’alimentation

page sur le bracelet « UP » sur le site de Jawbone.
(marche qu’avec un iPhone uniquement pour l’instant, version Android à venir)

Withings
Pèse-personne digital Wifi


Page sur le pèse personne sur le site officiel de Withings.

acheter le pèse personne Withings sur Amazon.fr.

Marche avec iPhone, Android et PC.

tensiomètre intelligent Withings
connecté à l’iPhone, iPad ou iPod touch

Page sur le tensimètre Withings sur le site officiel.

acheter le tensiomètre intelligent sur Amazon.fr.

Marche uniquement avec iPhone malheureusement d’après nos infos.

– Zeo Sleep Manager Mobile
Watch, Monitor and Track Sleep, with SmartWake Alarm Clock

(une électrode qui surveille votre sommeil paradoxal et votre sommeil profond)

acheter le Zeo Sleep Manager sur Amazon.co.uk.

marche avec iPhone et Android.

Si vous en connaissez d’autres, ça nous intéresse, merci.

Un malade psychiatrique meurt de froid dans le Cher

Un homme de 54 ans, pensionnaire d’un établissement psychiatrique de Chezal-Benoît (Cher), retrouvé mort vendredi dans une rue de la ville, est « très vraisemblablement » décédé par hypothermie après une chute accidentelle. Jean-François Gosset, qui souffrait de graves problèmes psychiatriques, était parti se promener vendredi soir vêtu d’un simple pantalon de toile et d’un blouson.

L’autopsie, pratiquée lundi à Tours, a révélé que la victime avait sans doute chuté vendredi soir après avoir eu des étourdissements dus au froid mordant, a expliqué à l’AFP la substitut du procureur Vanessa Lecocq. La température était tombée à -9 degrés vendredi soir dans la région, selon la magistrate. Dans sa chute, l’homme s’est blessé notamment à l’arcade sourcilière, saignant abondamment. « Il n’a pas pu se relever en raison du froid, il était tout seul, et malheureusement il a perdu conscience sans doute assez vite. Comme il faisait très froid son coeur a lâché », a ajouté Mme Lecocq.

Son corps sans vie a été découvert par les gendarmes près d’un conteneur à verre, vendredi vers 23h30.

source.

Appelez le 115 si vous voyez un SDF dehors.

réflexion insultante et gratuite d’Alain Plamondon envers les schizophrènes (fous)

Lu sur facebook :

On vit dans une société ou on déresponsabilise tout, on prend de grosses assurance, on plaide la folie, le black-out….  » j’avais plus ma tête »…

Comme si les fous (on dit « schizophrènes » Mr Plamondon…) faisaient exprès d’être malade et de commettre des délits ou crimes.
Si l’irresponsabilité pénale a été inventée (en France du moins, nous ne connaissons pas la loi au Canada), ce n’est pas pour rien. C’est l’aboutissement dans la loi des Lumières au XVIIIe siècle et de la maturité et de la tolérance de la société envers des personnes qui ne sont pas responsables mais malades.

Attention, tous ceux qui plaident l’article qui permet d’être déclaré irresponsable pénalement ne le sont pas forcément, c’est le juge qui tranche en s’appuyant sur les avis motivés des experts psychiatres.

Je souhaite à Alain Plamondon de ne jamais avoir un enfant schizophrène.
Alain Plamondon est Québécois.

Malheureusement avec des gens comme lui les préjugés sur les maladies psychiatriques ne vont pas reculer…

émission de radio sur le trouble borderline ou état limite ou trouble de la personnalité limite

Qu’appelle-t-on vraiment « états limites » ou « troubles de la personnalité borderline » ? Ce trouble de la personnalité toucherait 2% de la population. Il provoque des changements d’humeur, des réactions excessives face aux émotions d’autrui, des angoisses et des colères pouvant aller jusqu’à l’automutilation et la tentative de suicide.

mp3 de la 1ère partie de l’émission (clic droit -> « enregistrer-sous » ou clic gauche pour écouter en streaming).

mp3 de la 2ème partie de l’émission (clic droit -> « enregistrer-sous » ou clic gauche pour écouter en streaming).

Invités :

Pr Bernard Granger
psychiatre et psychothérapeute, responsable de l’Unité fonctionnelle de psychiatrie adulte à l’hôpital Cochin, co-auteur avec Daria Karaklic : «Les Borderlines», Ed. Odile Jacob.
Dr Papa Lamine Faye
psychiatre, maître assistant à la Faculté de Médecine de Dakar.

instabilité
impulsivité
peur de l’abandon
troubles du comportement : prise de substances addictives
auto-mutilation
agression

– proche de trouble bipolaire, schizophrénie et dépression

– maladie qui touche plus les femmes que les hommes

Programme de soins du docteur Marsha M. Linehan (elle-même borderline) :
Thérapie comportementale dialectique.

TCC : thérapies cognitivo-comportementales.

Quatre conseils pour les DRH d’entreprises qui emploient des handicapés psychiques

1.
La personne handicapée psychique peut avoir tendance à se surinvestir dans les tâches qui lui sont confiées et à faire preuve d’une assiduité qui peut vite conduire à une intense fatigue et à un stress.

Il convient donc d’être vigilant sur ses horaires de travail et de poser clairement les limites de ses missions.

2.
De même, la vigilance s’impose face à une forme de harcèlement, conscient ou non, de la part de certains collègues qui se servent des fragilités de la personne handicapée psychique pour lui faire peur ou exiger d’elle du travail supplémentaire.

3.
Un suivi professionnel peut être proposé de façon régulière, pour rassurer le collaborateur handicapé (évaluations, formalisation claire et réaliste d’objectifs…).

4.
Quelques attitudes simples suffisent souvent à désamorcer une éventuelle situation de crise et à rassurer la personne handicapée psychique : restez à l’écoute, sans agressivité ni impatience ;
ne répétez pas votre question et laissez la personne s’exprimer jusqu’au bout ;
donnez-lui toujours la possibilité de partir.

Source :
Vivre ensemble. Guide des civilités à l’usage des gens ordinaires

Cahier N°6 : Recruter et accompagner un collaborateur handicapé psychique.

Quels sont les 4 handicaps psychiques les plus fréquents ?

Il existe quatre grandes familles de troubles psychiques :

1• Schizophrénies et autres troubles psychotiques chroniques : ils débutent généralement à l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Ils altèrent la perception de la réalité (délire) et entraînent des dysfonctionnements sociaux et comportementaux.
[La schizophrénie se soigne très bien et avec un traitement les schizophrènes qui sont stabilisés peuvent travailler].

2• Troubles de l’humeur : ce sont les plus fréquents. Ils comprennent :

– les troubles bipolaires (autrefois appelés maladie maniaco-dépressive) : la personne est soit hyperactive, avec des comportements excessifs, soit dans un état de très grande dépression. Entre ces deux phases, la personne vit et agit normalement ;
[Si la personne prend un traitement thymorégulateur (lithium, Depakote, Depakine…), elle vit et agit normalement]

– les troubles dépressifs majeurs, caractérisés par une tristesse intense et une douleur morale.
La personne est extrêmement pessimiste, se dévalorise, culpabilise, etc.

3• Troubles anxieux : ils regroupent des troubles très divers, avec pour symptôme commun une anxiété pathologique. Ce sont, par exemple,
des troubles paniques, des phobies, des troubles obsessionnels compulsifs ou TOC, des troubles
d’anxiété généralisée.

4• Troubles de la personnalité : la personne adopte des conduites « déviantes » par rapport à ce qui est attendu dans la vie courante, et notamment en entreprise (paranoïa, obsession-compulsion, évitement…).

Source :
« Qu’est-ce que le handicap psychique ? » D’après la classification internationale DSM IV (Diagnostic and Statistical Manual – Revision 4).

Cahier N°6 : Recruter et accompagner un collaborateur handicapé psychique.